L’éthique, c’est quoi ? (parce qu’on avait un coup de gueule à faire passer aussi)

Que ça soit chez Sonia J Paris, ou chez bien d’autres marques ou même influenceurs on vous parle de “mode éthique”. Mais en fin de compte, qu’est-ce que l’éthique ? 

L’éthique c’est dans la tête, c’est dans notre cœur, c’est nos principes moraux. Mais alors se comporter de façon éthique, c’est suivre notre morale ? De penser à la planète et aux enfants privés d’école pour être exploités dans des usines ? 

Moi je vous dis que ce n’est pas suffisant (et il est bien là notre coup de gueule). On ne peut pas se proclamer éthique en toutes circonstances parce que dans certains cas, on vous vend l’éthique mais c’est tout le contraire. 

Mais comment être éthique ?

Étape 1 : être éthique c’est ouvrir les yeux sur l’industrie de la mode.

Bien sûr qu’il faut prendre en compte l’environnement et la façon dont ça a été fabriqué quand on consomme. On ne peut pas être éthique ou même apprécier un produit quand on sait qu’il a fait des kilomètres et des kilomètres pour arriver à nos mains, ou qu’il a été produit par un pauvre enfant qui rêve d’aller à l’école au lieu de travailler d’arrache-pied pour quelques centimes.

Donc si on veut être éthique, on se renseigne, on achète du made in France (ou en tout cas un pays voisin où on sait que les travailleurs ne sont pas des enfants) et ça déjà c’est un grand pas vers l’éthique.

Étape 2 : il y a d’autres injustices qu’on NE DOIT PAS oublier

Peut-être que vous mourrez d’envie d’acheter un sac de luxe mais que le prix vous décourage, alors vous cherchez des solutions moins chères, et il y en a. Mais il y en a une que vous ne devez jamais envisager, c’est celle des articles volés !

Comment pouvez-vous parler d’éthique quand votre sac a été arraché à une vieille dame dans la rue ? 

Ou une personne qui, comme vous, voulait une belle pièce et à travailler dur pour l’avoir ?

Ou une personne qui n’a jamais reçu son colis car le livreur savait qu’il allait se faire de l’argent avec ?

Et les injustices ne s’arrêtent pas là !

Ces personnes-là aussi sont à prendre en compte quand vous voulez acheter éthique car elles n’ont pas mérité ça. Ce n’est pas parce qu’on est riche que l’on n’est jamais à plaindre. Quand on se fait cambrioler, agresser ou suivre dans la rue à cause d’un sac c’est immoral et honteux

Donc s’il vous plaît, ne leur donnez pas de force, n’allez pas acheter chez eux et surtout ne pensez pas que c’est éthique sous prétexte qu’on ne produit pas davantage.

Étape 3 : Tournez vous vers les petits commerces qui gardent leurs principes

Le problème aujourd’hui c’est que tout tourne autour d’internet et des réseaux sociaux. Si un commerce n’a pas de visibilité, il meurt, alors que parfois les initiatives sont super. Il y a plein de commerçants qui se battent pour garder leur principe, fournir des produits de qualité et éthiques mais se font devancer par des gens malhonnêtes, des gens qui vous vendent l’éthique en vous faisant oublier la façon dont ils se sont procuré les produits.

Alors ouvrez les yeux, allez vous promener, discutez avec ces commerçants passionnés et à votre écoute : vous verrez que vous n’avez pas besoin d’aller très loin pour trouver votre bonheur !

Asma, rédactrice Sonia J Paris.